Marseille

Département de la création architecturale

Les activités du département de la Création architecturale se développent suivant quatre axes principaux :
- La Plateforme de la création architecturale
- Les actions internationales
- La publication Archiscopie
- Les concours & workshops

LA PLATEFORME DE LA CRÉATION ARCHITECTURALE

Lancée à l’automne 2015, la Plateforme de la création architecturale est un format expérimental qui vise à faire un « état des lieux » tant en termes de production, de pratiques, que de prises de positions. S’étant fixé comme ligne critique « ce qui pose question ce qui fait débat », la Plateforme est un lieu d’installations et de discussions, qui vient en complément des expositions de la Cité. Son positionnement s’inscrit dans une logique d’ouverture : transgénérationnelle, transeuropéenne, transdisciplinaire. Selon un rythme tenu sur quatre saisons, la Plateforme est conçue autour de deux programmes majeurs : « Duos et débats » et « Laboratoire du logement ».

La Plateforme est un lieu pensé avec un dispositif spatial mêlant étroitement scénographie et graphisme, selon un concept de FreaksBoom. Elle publie chaque année un livre DVD regroupant les installations des Duos et les interventions des critiques invités ainsi qu’une sélection de contributions extérieures.

Logo plateforme

 

Duos et Débats est le programme le plus expérimental de la Plateforme. Le principe est celui d’un face-à-face trimestriel entre deux équipes d’architectes, l’une exerçant en France, l’autre dans un pays européen. La confrontation se développe d’abord sous la forme d’une « installation » spécialement conçue pour le lieu sur un « meuble » en forme de half-pipe, également partagé entre les deux équipes sélectionnées, chacune y mettant en scène librement une question. Deux grands écrans prennent le relais avec un film d’une vingtaine de minutes, document inédit faisant la synthèse de la démarche des deux équipes. La confrontation réelle a lieu à l’ouverture de chaque saison lors du débat en public entre les deux équipes : une discussion conduite par un critique invité.Ainsi, se sont succédé depuis l’ouverture du programme :
TVK, Paris, versus RAAAF, Amsterdam.Critique invitée : Sophie Trelcat
51N4E, Bruxelles, versus X-TU, Paris. Critique invité : Jean-François Drevon
Carme Pinos, Barcelone, versus Marc Barani, Nice. Critique invité : Philippe Trétiack
Frédéric Borel, Paris, versus OFIS, Ljubljana. Critique invité : Richard Scoffier
Philippe Rahm, Lausanne, versus Didier Fiúza Faustino, Paris. Critique invitée : Anne-Marie Fèvre
Aires Mateus, Lisbonne, versus CAB, Nice. Critique invité : Dominique Boudet

Logo duos et débats

 

Le Laboratoire du logement, autre programme structurant de la Plateforme, est une veille sur l’expérimentation et les questionnements en matière d’habitat. « Un beau logement, c’est un grand logement », a déclaré Jean Nouvel dans les années 1980. Qu’en est-il depuis ? Dans le sillage de l’opération exemplaire de la transformation de la tour Bois-le-Prêtre à Paris par Lacaton & Vassal et Frédéric Druot, il s’agit de rendre compte de la vitalité des expérimentations dans le domaine du logement, en dépit du poids du contexte normatif français. À l’heure des « écoquartiers » et des immeubles à énergie positive, le Laboratoire analyse les projets les plus prospectifs à l’aune de questions majeures telles que la densité, la mixité, l’urbanité. Chaque saison, en complément de l’exposition des trois opérations choisies, les questions soulevées sont débattues dans le cadre de rencontres avec des intervenants, théoriciens et praticiens de la fabrique du logement, et avec des maîtres d’ouvrage, des aménageurs et des bailleurs sociaux.

Logo labo logement

 

Chaque saison de la Plateforme est l’occasion de programmer des « Rendez-vous » à des fréquences variables. Par une variété de conférences, de débats et autres tables-rondes, l’enjeu est de croiser les publics : professionnels, étudiants, mais aussi amateurs d’architecture et de culture urbaine.

 Les Entretiens de Chaillot visent à explorer l’univers d’un auteur, qu’il soit architecte, urbaniste ou paysagiste. Chaque mois, toujours un lundi à 19h, le public se voit ainsi proposer une rencontre avec un créateur de l’espace contemporain, français ou étranger. Variété des échelles, multiplicité des contextes, pluralité des tendances, diversité des approches sont la marque de ces conférences qui croisent autant les cultures que les pratiques. Quelle que soit la latitude concernée, c’est la fabrique du projet qui est au cœur du propos. L’enjeu pour l’invité est de faire émerger une pensée, une démarche, voire une méthode.
Sont intervenus en 2016 :
Andrés Jaque/Oficina de innovación política, Madrid, New York,« Transmedia Architecture »
Youssef Tohme, YTAA, Beyrouth, « Structure d’habitats »
Benjamin Avignon, Avignon-Clouet, Nantes, « De Charybde en Scylla »
Takaharu Tezuka, Tokyo, « Beyond architecture »
Louis Paillard, Paris, « Uberisation de la commande architecturale française »
Elias Torres, Lapeña y Torres, Barcelone, « Espaces publics »
TAMassociati, Venezia, « War and Post War Architecture »
Clément Vergély, Lyon, « Une radicalité familière »
Sheila O’Donnell et John Tuomey, Dublin, « Here and there »
Christian de Portzamparc, Paris, « Séquences d’espaces »
Yves Pasquet, Cyril Gauthier, Guillaume Aubry, Freaks architectes, Paris, « Freaky Monday»

Entretien de Chaillot

 

Les Rendez-vous critiques sont le moment de la confrontation des idées et de la controverse sur fond d'actualité. Dans ce format vif, il s’agit d’analyser la production architecturale en France ou à l’étranger. Tout type de programmes construits est ainsi passé au crible, dans des échanges qui visent à pointer les tendances comme les correspondances. Par définition, ces Rendez-vous critiques s’adressent à un public large qui peut intervenir dans les échanges. Tribune animée par Francis Rambert avec Frédéric Edelmann, Richard Scoffier, Sophie Trelcat, Philippe Trétiack.

Logo les rendez-vous critiques

 

Les Rendez-vous métropolitains donnent la mesure des dynamiques comme le pouls des laboratoires urbains à l’heure des grandes reconquêtes de friches industrielles et autres délaissés. L’identification au territoire est devenue un enjeu majeur des métamorphoses urbaines contemporaines. C’est sous cet angle que, chaque saison, les projets urbains à l’œuvre dans des villes européennes, et particulièrement dans les métropoles françaises, sont analysés avec leurs acteurs.
Ainsi, depuis l’ouverture de la Plateforme :
Strasbourg-Kehl, un fleuve deux rives
Saint-Etienne, design et destin urbain
Bordeaux et son fleuve, entre usages et paysages
Ivry-sur-Seine, entre voie fluviale et voies ferrées
Tours, territorialiser les infrastructures
Presqu’île de Caen, quand le paysage fabrique la ville
Nice, le territoire du Paillon
Lille-Hellemes, friches industrielles et intensification
Besançon, le tram pour une reconquête du centre
Bruxelles, la possibilité d'une métropole

Logo rdv métropolitain

 

Les Rendez vous Chine questionnent depuis Paris les grandes mutations de la Chine contemporaine. Quelles ruptures, quelles continuités de la Chine impériale à celle d’aujourd’hui ? Quarante ans après le lancement des réformes en Chine, qu’en est-il de l’aménagement urbain et rural, de l’architecture et des pratiques patrimoniales, de l’écologie et du paysage, du tourisme, de la citoyenneté ? Urbanistes, architectes, historiens, géographes, sociologues, chercheurs, observateurs sont invités à croiser leurs points de vues et à confronter leurs analyses.

 

LES ACTIONS INTERNATIONALES

La dimension européenne est au cœur des programmes du département sous plusieurs angles : celui de la confrontation des idées par les « Duos et débats » de la Plateforme de la création architecturale ; l’angle de l’excellence architecturale par sa participation au jury puis au Steering Committee du Prix Mies van der Rohe (European Union Prize for contemporary architecture) ; l’angle de l’espace public par sa participation au jury du Prix européen de l’espace public urbain organisé par le Centre de culture contemporaine de Barcelone (CCCB). Autant de débats et de partenariats avec de grandes institutions qui permettent d’avoir un large regard sur la fabrication de la ville dans différents contextes de l’espace européen.

L’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine développe, depuis 1997, des travaux de recherche et d’analyse qui se concrétisent par la mise en place de conventions avec des partenaires asiatiques, par l’organisation de séminaires à la Cité de l’architecture & du patrimoine comme en Chine, par des missions de repérages et d’expertise, par une valorisation de la recherche, par l’animation de différents réseaux entre la France et la Chine.

Le Laboratoire pour l’Afrique a choisi comme champs d’action l’espace public et le design. C’est notamment l’enjeu du programme Liaisons urbaines, ouvert en 2012, et soutenu par l’Institut français en association avec l’École du patrimoine africain, qui développe des projets au Maroc, en Tunisie, au Bénin, au Tchad et au Sénégal. L’ensemble des actions est regroupé dans le « A Fab Lab ».

 

LA PUBLICATION ARCHISCOPIE

Archiscopie est une revue trimestrielle de 128 pages axée sur l’architecture, la ville, le paysage. Par ses articles de fond, ses analyses, ses recensions d’ouvrages, elle propose notamment une lecture critique des mutations du patrimoine du XXe siècle autant que des effets des grandes transitions à l’œuvre en ce début de XXIe siècle. Les contributeurs de cette revue sont pour une part des journalistes-pigistes et, pour la majorité, des enseignants-chercheurs des écoles nationales supérieures d’architecture (Énsa) ou de l’université. Par ailleurs le site <www.archiscopie.fr> , ouvert en septembre 2015, propose en libre accès le “Calendrier” des événements culturels, ainsi que des “Brèves” d’actualité.

Archi 7

 

CONCOURS & WORKSHOPS

En relation avec d’autres centres d’architecture en Europe ou avec différentes écoles d’architecture en France (Énsa) ou à l’étranger, le département de la Création architecturale organise des workshops sur la ville contemporaine, à l’image de « Périphéries », workshop monté autour de Renzo Piano en 2015. En contrepartie de ces exercices de réflexion et de prospective sur la métropole, le département invite à travailler sur la petite échelle à travers son programme « Petites architectures », dont Minimaousse, concours de microarchitecture, est le plus emblématique, réunissant des étudiants des écoles d’architecture, d’art et de design.

 

 

Soutiens

La Plateforme de la création architecturale bénéficie du mécénat de la Caisse de Dépôts.

L'installation lumineuse de la Plateforme a été conçue et réalisée grâce au mécénat de Sammode.