Lauréats Ajap 2020

Atelier L. Paysage

Florine Lacroix

Florine Lacroix (née en 1989) est diplômée de l’École nationale supérieure du paysage de Versailles en 2015 et lauréate du concours intitulé « Diplômes de paysage : les nouveaux talents 2016 » organisé par la Fédération française du paysage. Après une expérience professionnelle en tant que cheffe de projet à l’agence MB paysage à Rabat entre 2015 et 2016, elle s’établit à Vinezac en Ardèche et crée l’Atelier L. Paysage & urbanisme en 2017.

Le portrait

Lorsque Florine Lacroix s’est décidée à s’installer dans la campagne ardéchoise, sans doute n’imaginait-elle pas un instant que son activité se déploierait aussi rapidement. Mais elle pressentait les besoins réels de ces territoires reculés, convaincue que les sujets d’écologie urbaine ne sont pas le domaine réservé des grandes villes.

Elle connaît bien ces paysages, ses racines. Elle aime leurs sonorités, leurs couleurs, leur puissance aussi. C’est en travaillant avec cette matière qu’elle soigne ces milieux de la ruralité afin de leur redonner du sens. Du jardin au parc paysager, de la placette au quartier, l’Atelier L. s’empare de tous les sujets pour convoquer le végétal, le vivant, le sauvage. Une nécessité pour agir sur le climat d’un espace public ou d’un centre-ville. Car si la campagne est aux portes des villages, ce n’est pas une raison pour négliger les lieux extérieurs du quotidien, et le confort que peut apporter le végétal dans la densité et la minéralité de l’architecture.

La parole des habitants tient une place importante dans le processus de création. Pour la recueillir, Florine Lacroix se donne des méthodes plus égalitaires que l’outil politique des réunions de concertation : ateliers, arpentage collectif, maquettes sur site à l’échelle 1, chantiers participatifs, piquetage préfigurant la transformation des lieux… Il importe de rendre le projet désirable par tous les usagers, d’absorber la connaissance intime de leur cadre de vie et, surtout, de ne pas se fourvoyer dans leurs attentes. Elle évoque la requalification de la place de la Grenette dans le cœur historique d’Aubenas, où cette manière d’échanger a fait surgir sa piétonnisation alors que les élus n’osaient pas se prononcer en sa faveur.

Sujet de préoccupation pour ces communes, les problèmes de stationnement sont souvent à l’origine de ces commandes. Tout l’enjeu consiste alors à transcender ces intentions prosaïques en un projet humaniste, où l’espace public devient le creuset de la vie sociale. Chaque site recèle des potentialités qu’il s’agit d’explorer. La stratégie, éthique tout autant qu’esthétique, repose sur la frugalité des actions dictée par l’économie des moyens affectés aux projets de paysage. Loin de s’en plaindre, la paysagiste met cette esthétique du minimum au service de l’écologie, de la créativité, de la mise en valeur du déjà-là, qui inclut les dynamiques naturelles. Elle cible les intensités de traitement, compose avec les matériaux locaux — naturels ou bruts —, limite l’occupation du mobilier urbain par un dessin sur mesure, qui lui fait gagner en polyvalence d’usages. Le réemploi est mobilisé autant que possible, comme à Vogüé, où les bancs d’un jardin sont conçus à partir des anciennes dalles en calcaire des trottoirs. Ces scénographies villageoises sobres ont affermi son rôle : défendre l’écologie sociale et environnementale par le paysage. Un engagement qu’elle souhaiterait porter dans des territoires plus denses.

La citation

« Lier géographie et usages, naturalité et urbanité, écologie et sociologie, réinterpréter la matérialité locale, favoriser la frugalité et l’éloge du vivant. »

Centre d’accueil, aménagement du site et implantation des bâtiments, Jaujac (07), 2020 (livraison) Atelier L. Paysage, Florine Lacroix. Architectes : Esteve & Dutriez Architectes

Le projet : Aménagement d’un centre d’accueil

Prendre soin du sol et de l’écosystème n’était guère une préoccupation lorsque ces bungalows ont été construits dans les années 1970. Pour les remplacer, les architectes font appel à l’Atelier L. et lui confient les clés de la nouvelle implantation. Son approche géomorphologique du terrain dévoile un talweg et son ruisseau enfouis sous la dalle de la précédente construction. Ces plis du terrain sont remis au jour. Recueillant naturellement les eaux de pluie, ils dessinent l’armature paysagère des nouveaux pavillons, positionnés par la paysagiste sur les courbes de niveau pour s’intégrer dans le paysage boisé. Le relief naturel est souligné par des faysses, gradins qui deviennent le support d’assises, de jeux et de rencontres. Tapies dans la forêt, les maisons s’ouvrent sur le grand paysage des monts d’Abraham et du Midi. Elles sont reliées par des passerelles construites en bois local qui semblent flotter au-dessus du sol. Marqués de sur-largeurs, ces cheminements mettent en scène le vivant comme ils invitent à des pauses contemplatives dans un parcours ludique et poétique.

      

Tags

  • Contact

    Atelier L. Paysage & urbanisme

    710, route de la Vernade 07110 Vinezac
    06 89 70 16 79

    florine@atelierlpaysage.com

    wwwatelierlpaysage.com

    @atelierlpaysage

  • Fiche technique

    Lieu : Jaujac (07)
    Programme : Centre d’accueil, aménagement du site et implantation des bâtiments
    Maîtrise d’ouvrage : Commune de Jaujac
    Maîtrise d’œuvre : Atelier L. Paysage (cotraitant) ; Esteve & Dutriez architectes, mandataire ; Betrec, cotraitant
    Budget : 1 850 000 € HT dont 390 000 € HT (lot paysage)
    Surface : 35 000 m2
    Calendrier : 2017-2020