#CitéDeLArchiChezVous

Les Nymphes au bain

Collections

Les températures grimpent, c’est le moment de se rafraîchir avec les baigneuses de la galerie des moulages !

Derrière un rideau d’eau qui les voile sans les masquer, les nymphes du sculpteur François Girardon s’ébattent joyeusement dans une rivière. Surplombant le bassin du même nom au cœur des jardins du Château de Versailles, ce bas-relief en plomb doré surprend par l’effet de profondeur induit par l’agencement des figures et leurs proportions savamment étudiées. Souvent ancrées dans une scène mythologique prétexte à la représentation du corps - exercice par excellence de l’artiste - les figures de baigneurs et baigneuses sont légion dans l’histoire de l’art.

Bain des Nymphes de Diane de François Girardon, moulage en plâtre réalisé par Jean Pouzadoux en 1884 © Cité de l'architecture et du patrimoine, Musée des monuments français, Paris

Divinités associées à la nature, les nymphes accompagnent souvent la déesse Diane au cours de ses parties de chasse. La sensualité et la légèreté de l’œuvre contrastent avec l’épilogue du récit dont elle s’inspire tiré des Métamorphoses d’Ovide. Ayant épié les jeunes femmes prenant leur bain dans les bois, le chasseur Actéon subit le courroux de Diane qui le change en cerf, le condamnant ainsi à être dévoré par ses propres chiens.

François Girardon, bas-relief du Bain des Nymphes de Diane, 1668-1670, Cascade de l’allée d’Eau, jardins du Château de Versailles © Thrih - Creative Commons