Le Crac des Chevaliers

Chroniques d'un rêve de pierre

Forteresse croisée dressée depuis huit siècles au cœur de la Syrie, le Crac des Chevaliers n’est pas seulement « le plus beau des châteaux du monde » (T. E. Lawrence). Ce chef-d’œuvre d’architecture militaire est aussi un symbole permanent des échanges entre Orient et Occident, et de la fascination de deux mondes qui ne cessent de s’observer, de part et d’autre de la Méditerranée.

Entièrement rebâti au XIIe siècle par les moines-soldats de l’ordre des Hospitaliers, le Crac est pris en 1271 par les mamelouks du sultan Baybars. Mais le départ des croisés lui fait perdre peu à peu son rôle stratégique ; cet oubli relatif sauve le monument, qui parvient presque intact jusqu’à nos jours.

Redécouvert par les voyageurs et les archéologues à partir du XIXe siècle, le Crac s’impose dans l’imaginaire occidental comme le modèle des châteaux forts : des archéologues français, à partir de 1926, le fouillent, l’étudient et le restaurent. En 2006, le Crac est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ; il fait encore aujourd’hui l’objet de recherches archéologiques et historiques.

À l’appui de l’exposition de la Cité de l’architecture & du patrimoine (14 septembre 2018-14 janvier 2019), le présent ouvrage offre une synthèse claire et illustrée de cette longue histoire, où l’expression du château idéal se mêle sans cesse au rêve oriental.

Le Crac des chevalier-couv
Fiche technique
Auteurs
sous la direction de
Jean-Marc Hofman
Emmanuel Pénicaut
Édition
Hermann/Médiathèque de l'architecture et du patrimoine/Cité de l'architecture & du patrimoine
Parution
septembre 2018
N° ISBN
978-2-7056-97624
Détails
120 p., 21x27 cm
Prix
19 €
Diffusion
Hachette Livre