Découvrez plus d'œuvres

œuvre du musée

Maquette de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Numéro d'inventaire

D.MAP/CRMH41

Situation

Exposé

Précisions sur le numéro d'inventaire

Dépôt de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine (2007). Cette maquette avait été inventoriée sous le numéro MAQ.00019 lors de l'informatisation de la collection

Statut

Dépôt

Datation

1843

Relevés préparatoires de Louis-Télesphore Galouzeau de Villepin?

Description

La maquette était en grande partie démontable (toitures, voûtes, murs...) et reproduit les décors intérieurs (peintures, mobiliers...). Elle présente donc un état archéologique très bien documenté de la cathédrale avant les restaurations de Lassus et Viollet-le-Duc. Sur le mur de la sacristie est gravé le plan de la cathédrale.

Matières

  • Plâtre
  • Bois
  • Métal
  • Papier

Dimensions

Dimensions de la maquette

Prof. : 61,5 cm

H : 58,5 cm; l : 126 cm

Echelle : 1cm/1m

Dimensions de la caisse

H : 95 cm; l : 92 cm; L : 162 cm

Inscription

Signature : Louis Télesphore Galouzeau de Villepin 1843. (Sur le mur de la sacristie).

œuvre de référence

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Datation

3e quart du 12e siècle-Début 2e quart du 16e siècle

Edifice de référence

Paris - Cathédrale Notre-Dame

Localisation

Paris, Ile-de-France, France

Datation
3e quart du 12e siècle-16e siècle
Précisions sur l'historique
Notice issue de la base Mérimée : "L'île de la Cité est occupée depuis le 4ème siècle par un ensemble épiscopal (deux basiliques, un baptistère, et la résidence de l'évêque). Au 12ème siècle, l'évêque Maurice de Sully recompose l'ensemble et construit une cathédrale plus grande avec dégagement d'un parvis à l'ouest. Les travaux commencent en 1160 par le choeur. La cathédrale mesure 127 mètres de long, 40 mètres de large et 33 mètres de haut. Elle se compose d'une nef de cinq vaisseaux, d'un transept non saillant et d'un choeur à double déambulatoire. L'agrandissement des fenêtres hautes fait disparaître les rosaces des combles des tribunes. Début de la construction des tours en 1210. Construction des chapelles du milieu du 13e au début du 14ème siècle. Au 18ème siècle, Soufflot fait détruire le trumeau et une partie du tympan de la porte centrale de la façade occidentale pour faciliter les processions. Au 19ème siècle Viollet-le-Duc et Lassus entâment les travaux de restauration."
© Ministère de la culture et de la communication, Direction de l'architecture et du patrimoine, sous-direction de l'archéologie, de l'ethnologie, de l'inventaire et du système d'information.

Mise à jour le 16/10/2019