Découvrez plus d'œuvres

œuvre du musée

Baie d'essai pour les vitraux de l'église Saint Rémy de Baccarat

Numéro d'inventaire

2016.9.1

Situation

En réserve

Statut

Propriété de l’État, Cité de l’architecture et du patrimoine, musée des Monuments français

Titulaires des droits

Datation

Vers 1954

Description

Matières

  • Verre
  • Béton
  • Acier
Techniques
  • Néant

Dimensions

Hors tout

Epaisseur : 2,5 cm

H : 168 cm; l : 81 cm

Echelle : 1

Dimensions de la caisse

Prof. : 22 cm

H : 96 cm; l : 183 cm

Inscription

Néant.

œuvre de référence

Eglise Saint-Rémi

Datation

1954-1957

Edifice de référence

Baccarat - Eglise Saint-Rémy

Localisation

Baccarat, Meurthe-et-Moselle, Lorraine, France

Auteurs
Kazis, Nicolas, 1920 : Architecte
Idoux, Claude, 1915, 1990 : Artiste peintre
Datation
1954-1957
Précisions sur la réalisation
Projet réalisé.
La nouvelle église Saint-Rémy de Baccarat est édifiée sur les ruines de l’ancienne église du XIXe siècle détruite par les bombardements alliés de 1944. Nicolas Kazis est chargé du projet en 1951. Les travaux commencent en 1954 et s’achèvent trois ans plus tard, en 1957.
L’architecte opte pour un plan traditionnel qui se compose d’un vaisseau central et de deux collatéraux. Un campanile triangulaire, posé à même le sol, est implanté sur la rive droite de la Meurthe, à côté de l’édifice principal. L’originalité de l’édifice repose sur l’omniprésence du triangle équilatéral et de ses dérivés losangés et hexagonaux rappelant la Sainte-Trinité qui est décliné à toutes les échelles ainsi que sur la simplicité des matériaux : béton, cristal et bois. La superstructure de l’église est réalisée à partir d’une structure poteaux/poutres en béton armé brut de décoffrage dont 29 piliers soutiennent la charpente tridimensionnelle en pin. 33 piliers soutiennent la structure des collatéraux.

Les murs extérieurs sont constitués de claustras préfabriqués en ciment armé garnis de 4000 dalles (pavés) de cristal colorées dans la masse. Ces pavés de cristal de 52 tons différents sont exécutés par les cristalleries de Baccarat à partir des dessins des artistes, sous la direction de Claude Idoux. En collaboration avec les artistes peintres, les cristalleries ont en effet élargi leur palette colorée commerciale limitée à 7 tonalités et produit 52 nouveaux coloris qui se déclinent en 150 teintes. Les dalles de 17 cm au carré et d’une épaisseur de 1,5 à 2 cm ont été découpées en 20 000 petits morceaux ajustés directement dans le béton. La réalisation de l’ensemble des vitraux a nécessité 18 mois de travail (juillet 1955 – mai 1957).

L’architecture rigoureusement pensée est sublimée à l’intérieur de l’église par le jeu de lumières des vitraux dont les dalles de cristal ont été spécialement conçues pour ce chantier et sont nées de la collaboration des artistes et du personnel de la cristallerie de Baccarat.

Mise à jour le 06/04/2020

œuvres en relation