Colloque, conférence, débat

La mémoire en œuvre. Recherche et archives d’architecture.

L'art du jardin en France (1870-1925) : revivals et modernités.

Lundi 16 décembre 2019 - 19h

Hall d'about / Plateforme de la création architecturale

Dans le cycle "La mémoire en œuvre", le Centre d’archives d’architecture invite des doctorant-e-s ou de jeunes docteurs, au terme de leur recherche, à montrer comment l’architecture et les architectes émergent à partir du travail sur les archives. Camille Lesouef présentera : « L'art du jardin en France (1870-1925) : revivals et modernités ».

Entre 1870 et 1925 en France, le domaine de l’art des jardins fait l’objet d’un renouvellement profond, se faisant à la fois l’expression d'idéologies artistiques nationalistes – notamment à travers un certain nombre de revivals de modèles historiques – tout en s'inscrivant dans une certaine modernité artistique comme lieu d'expérimentations formelles avant-gardistes et comme élément essentiel de projets architecturaux et décoratifs globaux. Les architectes, jardinistes et paysagistes s’attèlent à renouveler leurs pratiques à l’aune des changements sociétaux et urbains engendrés par la révolution industrielle. Cette intervention propose d’illustrer l’invention de la modernité dans l’art des jardins à partir de la fin du XIXe siècle en France. Notre objectif est ainsi d’étudier les différentes tendances alors à l’œuvre : revivals de modèles historiques européens, goût pour des traditions jardinistes extra-occidentales – Japon, Perse, monde arabo-musulman – à partir de l’étude de documents issus des fonds du Centre d’archives d’architecture du XXe siècle et de diverses sources textuelles et dessinées. 

Albert Laprade. Jardin pour l’hôtel de Vogüé, quai d’Orsay, Paris 7e : pers. sur le patio, n.d. 

Informations pratiques

Plateforme de la création architecturale
7 avenue Albert de Mun
Paris 16e
Métro Iéna ou Trocadéro

Inscription conseillée, entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Les valises quelle que soit leur taille et les sacs de grande contenance sont désormais interdits dans la Cité.