#CitéDeLArchiChezVous

Henri Sauvage (1873-1932), Charles Sarazin (1873-1950) et l'immeuble à gradins

Collections

Durant cette période de confinement où les espaces de vie et notamment les balcons sont investis d'une importance particulière, les projets d'immeubles à gradins conçus par Henri Sauvage et Charles Sarazin il y a plus d'un siècle, avec leurs terrasses exposées à l'air et au soleil, n'ont rien perdu de leur pertinence.

Le système d’immeuble à gradins breveté par Henri Sauvage et Charles Sarazin en 1912 est la version urbaine du sanatorium. Avec ses façades dont les étages en retraits successifs, ou gradins, permettent à la lumière de mieux pénétrer dans les appartements, ce système est tout entier conçu pour répondre à des soucis hygiénistes. L'immeuble d'habitation à bon marché (HBM) de la rue des Amiraux à Paris, réalisé par les deux architectes entre 1916 et 1927, offre une démonstration brillante de ces principes. Sauvage déclina également son modèle d’immeuble à gradins en de nombreux projets d’immeubles pyramidaux.

À travers cette série de cinq planches, l’immeuble à gradins ensoleillé et fleuri apparaît comme une alternative idéale à la rue médiévale étriquée, à la rue haussmannienne monotone, et aux tours hors d’échelle.

Projet de rue à gradins : perspective aérienne de présentation, n. d. Tirage gélatine rehaussé de gouache

Immeuble à gradins, vers 1922. Encre sur calque

Les tours, vers 1922. Encre sur calque

La ville médiévale, vers 1922. Encre sur calque

La ville moderne, vers 1922. Encre sur calque

Vue de la terrasse, vers 1922. Encre sur calque