#CitéDeLArchiChezVous

Août comme Augustus

Collections

Tout comme le mois de Juillet fut ainsi nommé en l’honneur de Caius Iulius Caesar, le mois d’Août vient aussi du latin, du nom du premier empereur romain...

En 27 av. J.-C., Octave, le fils adoptif de Jules César, instaure le Principat, nouveau régime politique considéré comme la première phase de l’Empire. Il prend dès lors le titre d’« Auguste », soit « le vénérable». C’est en tant que père fondateur d’un empire qui perdurera jusqu’en 476 qu’il est représenté par le Grand Camée de France, chef-d’œuvre de la glyptique antique dont le musée des Monuments français possède un moulage.

Également appelée l’Apothéose d’Auguste, cette œuvre datant du Ier siècle ap. J.-C manifeste la continuité dynastique des Julio-Claudiens en trois registres, animés de 24 figures. Au sommet de la composition, Auguste, mort en 14 ap. J.-C., est entouré de Drusus II et de Germanicus. Le registre médian rassemble les successeurs : l’empereur Tibère et sa mère Livie, Nero Drusus, Caligula et Drusus III, tandis que dans la partie inférieure prennent place les peuples vaincus, Parthes et Germains. L’œuvre originale issue du Trésor de la Sainte Chapelle, aujourd’hui conservée à la Bibliothèque nationale de France, doit ses différentes couches colorées à la pierre dans laquelle elle est sculptée, la sardonyx. 

Initialement baptisé sextilis - 6e mois de l’année dans l’ancien calendrier romain - le mois dit d’« Août » est ainsi parvenu sous sa forme moderne contractée jusqu’à aujourd’hui via le calendrier grégorien.

Moulage de plâtre du Grand Camée de France, fonds Adolphe-Victor Geoffroy-Dechaume. © Cité de l'architecture et du patrimoine, musée des Monuments français, Paris

Grand Camée de France, 1er quart du Ier siècle, Bibliothèque nationale de France, Paris. © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons