#CitéDeLArchiChezVous

1928, les Quatre Mousquetaires et "L’Architecture"

Revue

Roland-Garros… Le tournoi et le stade sont l’un et l’autre dans l’actualité sportive et architecturale. Le premier devrait se dérouler actuellement mais il a été repoussé au mois de septembre suite à la crise sanitaire. Le second vient de se doter d’une couverture rétractable sur le court Philippe-Chatrier (court central) conçue par l’agence DVVD, lauréate de l'Équerre d'argent « ouvrage d’art » 2019 pour la passerelle de Saint-Omer (Pas-de-Calais).

Mais notre publication du jour vous permet de remonter le temps jusqu’en 1927.

Cette année-là, les « Quatre Mousquetaires » du tennis français (Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste) remportent la Coupe Davis à Philadelphie. L’année suivante, ce sera donc à la France d’organiser la finale du tournoi, mais les installations existantes sont trop petites pour accueillir un évènement de cette nature et la construction (en un temps record) d’un nouveau stade est alors décidée.

La mission est confiée à Pierre Gillou, Capitaine de l’Equipe de France et à Emile Lesieur, président du Stade Français. Ce dernier exige que le stade porte le nom de son camarade Roland Garros (1888-1918), héros de l’aviation et mort pour la France lors de la Première Guerre mondiale.

Une commission est montée, un programme est rédigé et un concours est lancé. Cinq projets sont proposés et c’est celui des architectes Berard, Bouzou et Lhuillier qui est retenu à l’unanimité par le jury. Ce projet sera retravaillé quelques mois plus tard par l’architecte Louis Faure-Dujarric.

Le stade est inauguré au mois de mai 1928 et en juin il accueille les Internationaux de France de Tennis qui, à cette occasion, sont rebaptisés Tournoi de Roland Garros. Enfin, en juillet, la fameuse finale de la Coupe Davis a lieu. Les « Quatre Mousquetaires » conserveront leur titre face aux Etats-Unis…

Dans son numéro de janvier 1928, la revue L’Architecture (éditée par la Société des architectes français) consacre un article au futur nouveau stade en présentant le projet lauréat et en donnant quelques indications sur les autres propositions. C’est ce document que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.

"Le concours du stade français", L'Architecture, n°1, 1928, pages 21-26
> télécharger l'article (PDF - 1, 84 Mo)
> consulter le numéro complet dans la bibliothèque numérique

  • La revue L'Architecture

    Société centrale des architectes, Librairie des imprimeries réunies.
    Date d'édition : 1888-1939 (interruption de publication en 1915).
    Périodicité : hebdomadaire. Années numérisées : revue complète

    Fondée en 1888, la revue L’Architecture est l’organe de la Société des architectes français, organisation créée dès 1840 et qui a joué un rôle capital dans l’organisation de la profession d’architecte en France, avant d’être à l’origine de la création de l’Académie d’Architecture en 1956. Donnant une grande part aux nouvelles de la profession (congrès, conférences, écoles), L’Architecture est donc considérée comme la revue professionnelle du début du 20è siècle. En plus d’informations générales sur l’architecture nationale et internationale, chaque numéro comporte une rubrique législative, très appréciée par les chercheurs actuels pour leurs travaux sur l’histoire de l’architecture et sur l’histoire de la profession d’architecte.
    > Consulter la revue numérisée dans la bibliothèque numérique