N° 21, février 2003 - Architectes français au sud et à l'est de la Méditerannée

Patrimoines partagés

Introduction

Que représentent dans la pratique des architectes français, au XXe siècle, les projets conçus outre-Méditerranée ? Si l'on savait déjà qu'ils en constituent une part significative, le présent dépouillement permet, pour la première fois, d'en esquisser précisément les contours. Au-delà des évidences (l'Algérie et la Turquie ne ressortissent pas aux mêmes logiques d'intervention, par exemple), il apporte quelques précisions qui permettront, on l'espère, de mieux comprendre les stratégies individuelles. Et qui devraient d'abord fournir aux historiens de l'architecture des pays considérés ici, à ceux vivant et travaillant dans ces pays notamment, un premier relevé des sources concernant leurs édifices familiers.

Il faut tout de suite indiquer l'objet et les limites de ce dépouillement. Mené dans le cadre du programme européen « Patrimoines partagés » (voir encadré ci-contre), il a pour objet de relever l'ensemble des interventions d'architectes français (fussent-elles aussi théoriques qu'un projet de l'École des beaux-arts) concernant les pays de l'arc sud et est, arabo-ottoman, de la Méditerranée : tous les pays retenus par le Conseil de l'Europe, selon la Déclaration de Barcelone, comme pays tiers méditerranéens (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Syrie, Turquie, Malte, Chypre, Autorité palestinienne ), auxquels il a paru logique, dans la perspective de l'architecture coloniale, d'adjoindre la Libye.
Ce relevé n'a pas été mené dans l'ensemble des archives d'architecture conservées en France aujourd'hui (un ensemble aux frontières mouvantes, bien difficile à cerner), mais dans le centre spécialisé le plus important - et de loin - dans ce domaine, les Archives d'architecture du XXe siècle, à l'Institut français d'architecture (Ifa).

David Peyceré
Mercedes Volait


SOMMAIRE

3 Architectes français outre-Méditerranée
Par David Peyceré et Mercedes Volait

10 Inventaire des projets (dans l'ordre alphabétique des noms d'architectes)
Par Alexandre Ragois

99 Orientation bibliographique

99 Index des personnes et des institutions

103 Index géographique

Liste des architectes traités

ADDA, Charles
AILLAUD, Émile
ATELIER D'ARCHITECTES ASSOCIÉS (ATAA)
ATELIER DE MONTROUGE
BARDET, Gaston
BAUHAIN, Édouard J.-P. et Barbaud, Georges-Raymond
BAZIN, Léon
BEAUDOUIN, Eugène
BESNARD, Charles-Henri
Bétons armés Hennebique
BONNIER, Jacques
BOSSU, Jean
BOUTTERIN, Maurice
CADET, Auguste Alexandre
CAMELOT, Robert
CANDILIS, Georges
CARPENTIER, François
CHATELIN, André
DANGER FRERES ET FILS
DUBUISSON, Jean
DUFAU, Pierre
ÉCOCHARD, Michel
EXPERT, Roger-Henri
FAYETON, Jean-Louis
FORESTIER, Jean-Claude
FORESTIER, Pierre
GILLET, Guillaume, arch.,
GUADET, Paul
HERBÉ, Paul
HINNEN, Erwinn
JAUSSELY, Léon
KOPP, Anatole
KYRIACOPOULOS, Jason
LAFFAILLE, Bernard
LAMBERT, Pierre-Édouard
LAPRADE, Albert
LE COEUR, Claude
LE COUTEUR, Jean
LE MEME, Henry-Jacques
LODS, Marcel
LYON, Gustave
MARCEL, Alexandre
MARMEY, Jacques
MASLOW, Boris
MIQUEL, Louis
MOREUX, Jean-Charles
NAFILYAN, Léon
NIERMANS, Jean et Édouard
PARENT, Claude
PERRET, frères
PERSITZ, Alexandre
PINGUSSON, Georges-Henri
PROST, Henri
REDON, Gaston
RICHARD, Joachim
SIMON, Louis
SÜE, Louis
TOURNON, Paul
VAGO, Pierre
VINCENT, Eugène-Maurice
WOGENSCKY, André
ZEHRFUSS, Bernard
ZÉVACO, Jean-François

N°21 - Architectes français au sud et à l'est de la Méditerannée

Fiche technique

Parution
février 2003
Prix
10 €
Diffusion
Pas d'abonnement à cette revue. La commande se fait au numéro

ISSN 1151-1621
108 pages - 29,5 x 21