N° 16-17, septembre 2001 - L'atelier de Montrouge

Éditorial

Méthodes

Deux dossiers dans ce numéro de Colonnes, dans les deux cas des questions de méthode. L'un présente, avec l'inventaire de leurs archives, le parcours d'un groupe d'architectes ; l'autre, en contrepoint d'un numéro récent de la revue Genesis consacré au dessin d'architecture, évoque la génétique du projet architectural en tant que méthode de recherche. Qu'elle soit une approche nouvelle, ou seulement la formulation percutante d'un axe épistémologique classique, la génétique entretient avec les archives un dialogue nourri, comme le montre Simon Texier à propos de quelques fonds de l'Ifa.

Les archives présentées sont d'une importance particulière parmi celles de l'Ifa. Ce sont celles de l'une des agences collectives les plus exigeantes des années soixante et soixante-dix, l'Atelier de Montrouge, composé de quatre (puis trois) architectes issus de l'atelier Arretche aux Beaux-Arts qui poursuivent la quête d'un modernisme ouvert, novateur, efficace, sans concession, démocratique. Leur activité commune, leurs scissions, séparations et carrières ultérieures prouvent la richesse et de la difficulté de cette notion de modernisme dans les années soixante, puis soixante-dix, puis quatre-vingt... et son actualité, cinquante ans après leurs débuts.

Très publiées sur le moment, leur œuvre, leur réflexion et leur méthode de travail ont ensuite été éclairées par les parcours individuels plus diversifiés de chaque architecte ; elles sont aujourd'hui questionnées au titre de l'histoire. Catherine Blain, qui termine une thèse de doctorat, a commencé son travail avant le classement des archives, grâce aux documents conservés par les architectes et aux entretiens avec eux. Son écriture et le classement des archives ont ensuite bénéficié d'un va-et-vient d'hypothèses et de mises au point. Nombre d'informations figurant dans l'inventaire publié ici — ne fût-ce que l'identification de nombreux projets — n'auraient pu se déduire des archives si un chercheur n'avait au préalable débrouillé cet écheveau de carrières et de pensées ; en retour, l'ouverture des archives, bouleversant les chronologies reconstruites, a entraîné une large réécriture de la thèse.

C'est lorsqu'elles sont porteuses de ces allers-retours fructueux entre œuvre, pensée et regard historique que les archives deviennent véritablement utiles.


SOMMAIRE

3 Centre des archives du monde du travail : nouveaux fonds reçus, 2001

5 Institut français d'architecture : fonds reçus et traités, 2001

6 Archives d'architecture : une section du CIA, deux publications

7 Archives orales : journées d'étude à l'Ifa

8 Le fonds Ruhlmann au musée des Années trente
Par Ingrid Guiot

GÉNÉTIQUE

10 La génétique à l'assaut du projet d'architecture
Par David Peyceré

11 La doctrine à l'œuvre : les architectes à l'épreuve de la génétique
Par Simon Texier

L'ATELIER DE MONTROUGE

14 Un atelier à Montrouge
Par Catherine Blain

20 Inventaire du fonds déposé à l'Ifa

63 Index

67 L'œuvre construite de l'Atelier de Montrouge
 

N°16-17 - L'atelier de Montrouge

Fiche technique

Parution
septembre 2001
Prix
4,50 €
Diffusion
Pas d'abonnement à cette revue. La commande se fait au numéro

ISSN 1151-1621
68 pages - 29,5 x 21