Découvrez plus d'œuvres

œuvre du musée

Panneau de mur-rideau, Fédération nationale du Bâtiment

Numéro d'inventaire

2013.0.1

Situation

En réserve

Statut

Propriété de l’État, Cité de l’architecture et du patrimoine, musée des Monuments français

Titulaires des droits
Ayant(s) droit(Représentant(s) : Adagp)

Auteur(s)

Auteur(s) de l'œuvre du musée

Datation

Vers 1949

Ce panneau provient du siège de la Fédération Nationale du Bâtiment, situé 7 rue La Pérouse à Paris (16ème arrondissement), dont la façade a été détruite.

Description

Panneau de façade à l'échelle 1. Le panneau est complet.

Dénomination

Techniques
  • Néant

Dimensions

Prof. : 12,5

H : 287 ; l : 144

Echelle : 1

Dimensions de la caisse

Prof. : 21,5 cm

H : 308 cm; l : 147,5 cm

Inscription

Néant.

œuvre de référence

Fédération nationale du Bâtiment

Datation

1949-1951

Observation
Pour ce bâtiment de prestige, 126 panneaux de façade ont été préfabriqués dans les ateliers Prouvé. Qualifiés de « sandwich » parce qu’ils sont composés de deux coques d’aluminium entre lesquelles sont placées plusieurs couches isolantes, ces panneaux sont munis d’aérateurs mécaniques dans leur partie haute et de fenêtres à guillotine qui s’escamotent dans l’allège. L’indépendance des coques intérieure et extérieure évite, en principe, toute conduction thermique. Comme pour tout mur-rideau, la conception des joints est essentielle. La liaison et l’étanchéité entre deux panneaux sont ici obtenues par des couvre-joints verticaux. La mise en place de ces panneaux sur la façade se fait au rythme d’un étage par jour.

Edifice de référence

Paris - Fédération nationale du Bâtiment

Localisation

16e arrondissement, Paris, Ile-de-France, France

Auteurs
Gravereaux, Raymond, 1905, 1991 : Architecte
Lopez, Raymond, 1904, 1966 : Architecte
Prouvé, Jean, 1901, 1984 : Ingénieur-constructeur
Datation
1949-1951
Précisions sur la réalisation
Projet réalisé.
Les façades de cet immeuble situé non loin des Champs-Élysées sont considérées comme l’un des premiers exemples en France de « mur rideau ». Composées de panneaux préfabriqués en aluminium, elles sont légères et n’assurent pas de fonction porteuse mais seulement une isolation thermique et une protection vis à vis des intempéries. Chaque panneau est accroché à un rail incrusté dans la dalle supérieure, à la manière d’un rideau, et fixé à la dalle inférieure au moyen de verrous. L’esthétique fonctionnaliste de ces façades, extrêmement moderne en 1949, est fondée sur la répétition d’un seul et même module industrialisé.

Mise à jour le 07/02/2020

œuvres en relation