Découvrez plus d'œuvres

œuvre du musée

Maquette du Châtelet d'entrée et d'une partie de la "Merveille" du Mont-Saint-Michel

Numéro d'inventaire

D.MAP/CRMH 37

Situation

Exposé

Date d'inscription à l'inventaire

1884

Précisions sur le numéro d'inventaire

Dépôt de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (2007)

Statut

Dépôt

Auteur(s)

Auteur(s) de l'œuvre du musée

Datation

1881-1884

Présentée à la 8ème exposition de l'Union centrale des arts décoratifs; vaut à Théodore Fouché une médaille d'argent.
Présentée la sous-commission du musée de Sculpture comparée du 05/11/1884 sur proposition de Théodore Fouché.
Acceptée lors de la sous-commission du 19/11/1884, comme un don conjoint de « M.Fouché, entrepreneur » et « M.Corroyer, architecte ».

Description

La maquette en pierre présente le châtelet d'entrée et la première travée et demie du bâtiment dit de la Merveille, sous la forme d'une coupe: l'aumônerie, la salle des hôtes, le réfectoire des moines.
Elle présente l'état du bâtiment restauré et correspond très précisément au projet de restauration d'Edouard Corroyer. En témoignent les dessins aquarellés conservés à la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine: restitution des créneaux au nord, réfection du pignon oriental. La restauration commence pour cette partie du bâtiment en 1881 (et n'est achevée que par son successeur Victor Petitgrand). Les travaux sur place sont réalisées sous la direction de Théodore Fouché, entrepreneur de travaux publics.
L'originalité de cette maquette tient en son matériau, la pierre, et ses dimensions exceptionnelles: elle a ainsi tous les atouts pour séduire le public de l'exposition de l'Union centrale des arts décoratifs et vanter les mérites de l'entreprise de travaux publics de Théodore Fouché, en même temps qu'elle met parfaitement en valeur les projets de restaurations de Corroyer.

Dénomination

Matières

  • Pierre
  • Bois
  • Plâtre

Dimensions

H : 260 cm; l : 150 cm; L : 220 cm

Echelle : 5cm/m

œuvre de référence

Châtelet d'entrée et Merveille du Mont Saint-Michel

Datation

1ère moitié du 13e siècle

Emplacement dans l'édifice

Châtelet d'entrée et une partie de la "Merveille"

Edifice de référence

Mont-Saint-Michel - Abbaye

Localisation

Mont-Saint-Michel, Manche, Basse-Normandie, France

Datation
10e siècle-15e siècle
Précisions sur l'historique
Abbaye bénédictine fondée en 966. La nef de l'église abbatiale actuelle a été édifiée vers 1060. Les destructions du début du XIIIe siècle ont permis la reconstruction des bâtiments monastiques, rassemblés dans une construction appelée dès le Moyen Âge, la Merveille. Cette partie de l'édifice, située au nord de rocher, comprend sur trois niveaux superposés l'aumônerie et le cellier, la salle des Hôtes et celle des Chevaliers, le réfectoire des moines et le cloître à ciel ouvert. Cet ensemble est construit, avec une rapidité remarquable, en deux campagnes de 8 années chacune, entre 1211 et 1228. à partir du XVIIIe siècle, l'abbaye sert de prison d’État et les bâtiments se dégradent peu à peu. Au XIXe siècle, les visiteurs illustres comme Victor Hugo en font des descriptions effrayantes. Napoléon III décide de fermer la prison en 1863 et c'est à partir de cette date que s'engage le processus de patrimonialisation de l'abbaye, sa protection au titre des Monuments historiques en 1874, son étude et sa restauration par Édouard Jules Corroyer à partir de 1873.

Mise à jour le 20/12/2019