Salle de consultation du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle
Globe terrestre Elisée-Reclus, Exposition universelle de Paris, 1900
Parc de Bercy, Paris 12e, 1993-1997
Archives d'architecture

Le Centre d’archives d’architecture du XXe siècle

Les archives d’architecture sont un élément essentiel pour l’écriture de l’histoire de l’architecture, pour le renouvellement des approches architecturales et urbaines, pour l’enseignement de l’architecture. Depuis les années 1980, le Centre d’archives d’architecture du XXe siècle, créé par l’Institut français d’architecture, a joué le rôle principal dans leur prise en charge par l’État.

Le Centre d’archives d’architecture du XXe siècle est situé à Paris dans le 13e arrondissement. C’est le principal centre d’archives d’architecture en France. Il collecte les archives d’architectes, d’urbanistes, d’ingénieurs ou de décorateurs français actifs depuis la fin du XIXe siècle. Les fonds qu’il réunit sont pour la plupart, juridiquement, des dépôts de l’État (ministère de la Culture) ; certains sont des dépôts de l’Académie d’architecture ou du Conservatoire national des arts et métiers.

Le Centre d’archives d’architecture conserve environ 400 fonds d’archives représentatifs de nombreuses périodes et tendances de l’architecture française du XXe siècle : à titre d’exemples, les archives de pionniers du béton armé (Hennebique, Auguste Perret), d’architectes Art déco (Louis Bonnier, Henri Sauvage, Jean-Charles Moreux) ou représentants du Mouvement moderne (André Lurçat, Georges-Henri Pingusson), de grands acteurs de l’équipement de la France d’après-guerre (Georges Candilis, Émile Aillaud, Bernard Zehrfuss, Jean Dubuisson, Guillaume Gillet, Louis Arretche), de représentants des mutations de l’architecture à la fin du xxe siècle (Adrien Fainsilber, Bernard Huet), de figures singulières (Roger Le Flanchec, André Bruyère).

Les archives comprennent des centaines de milliers de plans, dessins, photographies, maquettes (environ 700), les dossiers écrits des projets et d’innombrables documents personnels, soit environ 7 km linéaires.

La présentation des fonds, les biographies des architectes ainsi que les inventaires illustrés sont consultables en ligne dans ArchiWebture, version internet de la base de données du Centre d’archives. Le Centre d’archives a mis au point ses propres outils et méthodes de description (voir Qu’est-ce qu’un inventaire d’archives ?).

Le Centre d’archives publie la revue Colonnes.

Archiwebture

L’application ArchiWebture présente l’ensemble des fonds du Centre d’archives d’architecture. Chaque fonds fait l’objet d’une présentation intégrant une biographie, des repères bibliographiques, des informations sur le fonds et souvent une sélection d’images de documents d’archives. Les répertoires sommaires des fonds sont consultables au format PDF. Les inventaires détaillés, réalisés dans la base de données ArchiVecture pour 200 fonds environ, peuvent être interrogés selon des modules de recherche simple ou approfondie qui permettent des recherches sur l’ensemble des inventaires.

Archiwebture

Vue de l'entrée du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle

Vue de l'entrée du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle de la Cité de l'architecture et du patrimoine

Vue de la salle de consultation du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle

Vue de la salle de consultation du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle de la Cité de l'architecture et du patrimoine

Vue des réserves du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle

Vue des réserves du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle de la Cité de l'architecture et du patrimoine

Vue des réserves du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle

Vue des réserves du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle de la Cité de l'architecture et du patrimoine

Vue des réserves du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle

Vue des réserves du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle de la Cité de l'architecture et du patrimoine

Raffinerie parisienne, Saint-Ouen, 1894

Raffinerie parisienne, Saint-Ouen, 1894, Bétons armés Hennebique, ing.

Théâtre des Champs-Elysées, Paris 8e, 1910-1913

Théâtre des Champs-Elysées, Paris 8e, 1910-1913, Auguste Perret

Globe terrestre Elisée-Reclus, Exposition universelle de Paris, 1900

Globe terrestre Elisée-Reclus, Exposition universelle de Paris, 1900, Louis Bonnier

Village de vacances CIL et CAF, Barcarès-Leucate, 1965-1975

Village de vacances CIL et CAF, Barcarès-Leucate, 1965-1975, Georges Candilis

Palais de l’Unesco, place de  Fontenoy, Paris, 1952-1958

Palais de l’Unesco, place de  Fontenoy, Paris, 1952-1958, Bernard Zehrfuss, Marcel Breuer, arch, et Pier Luigi Nervi, ing.

Musée des Arts et traditions populaires, Paris 16e, 1957-1983

Musée des Arts et traditions populaires, Paris 16e, 1957-1983, Jean Dubuisson

Rénovation urbaine Le Colombier, Rennes, 1963-1987

Rénovation urbaine Le Colombier, Rennes, 1963-1987, Louis Arretche

Ville universitaire, plaine de Villetaneuse, Deuil et Montmagny, 1966-1969

Ville universitaire, plaine de Villetaneuse, Deuil et Montmagny, 1966-1969, Adrien Fainsilber

Parc de Bercy, Paris 12e, 1993-1997

Parc de Bercy, Paris 12e, 1993-1997, Bernard Huet, Marylène Ferrand, Jean-Pierre Feugas, Bernard Le Roy, Philippe Raguin, arch., Ian Le Caisne, paysagiste et Jean-Max Llorca, fontainier

Maison pour Roger Beauvir, Larmor-Plage, 1954-1955

Maison pour Roger Beauvir, Larmor-Plage, 1954-1955, Roger Le Flanchec

Projet de tour Œuf, New York, 1978

Projet de tour Œuf, New York, 1978, André Bruyère

Informations pratiques

Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
127, rue de Tolbiac
75013 Paris
Tél. 01 45 85 12 00
Email : centredarchives@citechaillot.fr

Ouvert à la consultation exclusivement sur rendez-vous, le mardi, mercredi et jeudi, de 9h à 13h et de 14h à 17h30. Il est conseillé de réserver 2 à 5 semaines à l’avance en fonction des demandes.

Le Centre d'archives sera fermé à la consultation du 1er au 31 août 2017.

L’entrée est gratuite, dans la limite des places disponibles, sur présentation d’une pièce d’identité officielle comportant une photographie.

Attention : devant l’accroissement de ce type de demande, nous rappelons que le Centre d'archives ne fournit pas de reproductions numériques à distance, sauf si les documents sont déjà numérisés (déjà en ligne). Les numérisations se font uniquement sur la base d'une sélection précise des documents, nécessitant une consultation sur place des archives.

Tags