József Vágó, 1877-1947

Un architecte hongrois dans la tourmente européenne

Aujourd’hui absent de presque toutes les mémoires, tant dans son pays natal qu’à l’étranger, l’architecte hongrois József Vágó, né à Nagyvárad en 1877, diplômé en 1900 à l’Université polytechnique de Budapest, et mort en France, à Salies-de-Béarn, en 1947, a produit, au cours de sa carrière européenne en Hongrie, en Italie, en Suisse et en France, une œuvre construite et théorique centrée sur la recherche d’un langage architectural moderne, capable de réconcilier les idéaux artistiques de l’Art nouveau et les ambitions de régénération de l’architecture développées par le Mouvement moderne.

Nourri par l’idéal de l’œuvre d’Art total, séduit par la recherche d’une architecture nationale mais convaincu de la nécessité d’élaborer une architecture sociale, citoyen du monde, marxiste et antimilitariste, József Vágó a mené, tout au long de sa vie, une activité de théoricien parallèlement à sa pratique architecturale : il n’a cessé de réfléchir, dans ses articles, ses publications et sa correspondance, sur le sens à donner à la tradition, à la modernité, à l’ornement, à l’art populaire et au progrès technique pour que l’architecture demeure un art vivant, en accord avec son temps et compréhensible par tous.

Jozsef Vago - couv

Fiche technique

Auteurs
Anne Lambrichs
Édition
Archives d'architecture moderne/Cité de l'architecture & du patrimoine - Institut français d'architecture
Parution
janvier 2004
N° ISBN
2-87143-125-6
Détails
334 p., 21 x 30 cm
Prix
51 €