Colloque, conférence, débat

Les Entretiens de Chaillot

“Altérable. Un art du temps”, par Guillaume Ramillien, architecte, Paris

Lundi 18 novembre 2019 - 19h

Auditorium

Un lundi par mois, un architecte, un urbaniste ou un paysagiste, français ou étranger, est invité à présenter ses réalisations et ses projets, sa pensée, sa démarche, ses méthodes.

___

Diplômé de l’Énsa de Lyon depuis 2006, Guillaume Ramillien fonde en 2008 à Paris son atelier suite à sa désignation comme lauréat du concours Europan 9. Ses travaux traitent d’échelles et de programmes variés et se fondent sur une forte sensibilité aux spécificités identitaires et ressources des lieux, ainsi que sur la poétique des matériaux et leur puissance évocatrice. En 2016, Guillaume Ramillien est lauréat des Ajap, Albums des jeunes architectes et paysagistes décernés par le ministère de la Culture.
Depuis 2011, Guillaume Ramillien est aussi enseignant à l’Énsa de Versailles. Toujours soucieux de transgresser les limites disciplinaires et de diffuser la culture architecturale au-delà de ses frontières, Guillaume Ramillien a créé en 2014 A.D, l’Architecture du Désir, collection de bijoux et d’objets.

___

« Désirer et concrétiser une architecture écologique, c’est se saisir de la question du temps pour qualifier nos cadres de vie. De l’altération de la matière soumise aux climats, comme de la poésie quotidienne des corps et des milieux. L’art du paysage et l’emploi de matériaux biosourcés ou géosourcés, leurs cultures constructives et leurs filières, permettent d’imaginer alimenter une culture du temps dans l’acte de bâtir, en pensant l’architecture comme un organisme vivant.
Les outils pour se saisir de ces ressources et les renouveler – dessiner, mesurer, construire – nourrissent la fabrication de lieux à la frugalité enchantée. Le dessin, qui du même trait permet de saisir les conditions initiales de son acte et d’en convoquer les conséquences. La mesure, nécessaire à cette littérature. La maquette, préfiguration d’une présence au monde.

Accomplir le passage rituel entre imaginaire et réel, conceptuel et projectuel, absence et présence, c’est rompre avec toute approche rhétorique pour envisager l’architecture comme sa seule manifestation ; un potentiel de ressentis, d’expériences et d’être ensemble à l’espace et au temps. »

Informations pratiques

Auditorium
7 avenue Albert de Mun
Paris 16e
Métro Iéna ou Trocadéro

Inscription conseillée, entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Les valises, quelle que soit leur taille, et les sacs de grande contenance sont désormais interdits dans la Cité.