#CitéDeLArchiChezVous

La Sainte-Chapelle du béton armé

#LOeuvreDuPublic

Rendez-vous sur nos réseaux sociaux afin de voter pour #LOeuvreDuPublic. À partir de détails, choisissez entre 4 œuvres de nos collections celle qui vous intrigue le plus. L'oeuvre qui remporte le plus de suffrages vous est dévoilée entièrement et expliquée par nos conservatrices. C'est déjà la sixième semaine de #LOeuvreDuPublic, et vous avez eu envie de visite la Sainte-Chapelle du béton armé...

À l’issue de la Grande Guerre, Le Raincy, commune de Seine-Saint-Denis depuis 1869, dont la population a doublé en 40 ans, se dote d’une nouvelle église paroissiale dédiée à la Vierge et commémorant la victoire de l’Ourcq en 1914. L’abbé Félix Nègre confie la construction aux frères Perret, qui réalisent en 13 mois, sur une parcelle étroite et à un coût raisonnable, un édifice novateur, vaste, lumineux et léger, grâce à l’emploi de claustras servant de support à de magnifiques vitraux.

Malgré le choc initial de sa réception en 1923, Notre-Dame de la Consolation, première église en béton armé de France, devient un modèle international et est classée au titre des monuments historiques en 1966. Le chanoine Nègre y officie pendant 35 ans et selon ses vœux, repose dans la crypte.

Église Notre-Dame de la Consolation, Le Raincy, 1922-1923, Auguste et Gustave Perret

Église Notre-Dame de la Consolation, Le Raincy, 1922-1923, Auguste et Gustave Perret

N-D du Raincy (91), A. et G. Perret, 1922

N-D du Raincy (91), A. et G. Perret, 1922