Guillaume Gillet. Architecte des Trente Glorieuse

Cette exposition virtuelle est le prolongement et complément de l’exposition éponyme présentée en 2009 à la Cité de l'architecture et du patrimoine (musée des Monuments français et Institut français d'architecture) puis en 2012 au Musée de Royan. Conçue sous la responsabilité de Corinne Bélier et de Franck Delorme, elle permet de mettre en lumière l'œuvre de Guillaume Gillet, l'un des architectes les plus représentatifs des Trente Glorieuses.

De la fin des années 1940, jusqu'au premier choc pétrolier de 1974, ces décennies connaissent une croissance inégalée. L'abondance de la production architecturale et l'ambition des programmes en témoignent. Quoique controversée, l'architecture de cette époque se distingue par son optimisme et sa confiance dans les ressources de la modernité.

Premier Grand Prix de Rome, Guillaume Gillet est à la tête de l'une des principales agences françaises. Il participe à de nombreux concours, réalise d'importants aménagements urbains et programmes immobiliers, tel que le palais des congrès de la Porte Maillot (1975). Il est l'architecte conseil du ministère de la Justice, pour lequel il bâti l'École nationale de la magistrature à Bordeaux (1972). Mais c'est surtout par le mariage de l'art et de la technique en des édifices à la plastique étonnante qu'il contribue à renouveler le langage architectural. Ses œuvres les plus célèbres sont l'église Notre-Dame de Royan et le pavillon de la France à l'Exposition universelle de Bruxelles de 1958. Une collaboration étroite avec de grands ingénieurs, Bernard Laffaille, René Sarger ou Robert Lourdin, l'amène à travailler sur des structures innovantes aux potentialités formelles importantes.

L’exposition virtuelle permet de découvrir, à travers un choix de trente-deux projets illustrés par plus de 300 documents, la variété et la singularité de l’œuvre de Guillaume Gillet. Elle témoigne ainsi de la richesse des archives de son agence, conservées par la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Accéder à l'exposition

Église Saint-Michel des Galoubies, Chamalières, 1959-1961

Église Saint-Michel des Galoubies, Chamalières, 1959-1961, Guillaume Gillet

Pavillon de la France, Bruxelles, 1956-1958

Pavillon de la France, Bruxelles, 1956-1958, Guillaume Gillet. Vue de la toiture du pavillon en chantier. Cliché Actualit. Février 1958

Grand hôtel d’Orsay, Paris 7e, 1955-1965

Grand hôtel d’Orsay, Paris 7e, 1955-1965, Guillaume Gillet. Perspective de la façade sur le quai Anatole-France du projet de siège social pour Air France. 8 juillet 1957

  • Crédits

    Exposition virtuelle produite et présentée par le Centre d’archives d’architecture du XXe siècle la Cité de l'architecture & du patrimoine.

    Guy Amsellem, président de la Cité de l'architecture & du patrimoine
    Corinne Bélier, directrice du musée des Monuments français
    David Peyceré, responsable du Centre d’archives d’architecture du XXe siècle

    Commissariat
    Franck Delorme, attaché de conservation, adjoint au conservateur du Centre d’archives d’architecture du XXe siècle
    Corinne Bélier, directrice du musée des Monuments français

    Conception, réalisation et graphisme
    Alexandre Ragois, chargé de recherches et responsable multimédia

    Exposition en ligne depuis mars 2012