Concours pour l'aménagement de l'îlot des Coutures, Bagnolet, 1986

Autour d'une interview de l'architecte Veneta Avramova-Charlandjieva

En 2006, l’architecte Veneta Avramova-Charlandjieva a donné ses archives à la Cité de l’architecture et du patrimoine (Centre d’archives d’architecture du XXe siècle). Le Centre d’archives entreprenait à ce moment-là, pour la première fois, d’interviewer des architectes qui lui avaient ainsi déposé leurs archives. Cette courte série d’entretiens menés par la géographe et sociologue Dominique Lefrançois permet d’entendre des architectes parler de leur formation, de leur carrière, et aussi du « passage de relais », de la mise à distance, que constitue le don de leurs archives à l’attention de chercheurs futurs.
Cette exposition virtuelle donne à entendre des fragments de cet entretien entre Veneta Avramova-Charlandjieva et Dominique Lefrançois, accompagnés de documents d’archives qui permettent de suivre les propos de l’architecte. Reposant sur un important contenu oral, cette présentation se veut une nouvelle forme d’exploration de la mémoire de l’architecture.

Née en 1952 à Sofia en Bulgarie, elle arrive en France dans les années soixante-dix et fait ses études d’architecture à Paris La Villette et Paris Villemin, et travaille auprès d’architectes de l’AUA. Une fois diplômée, elle intègre un an l’agence de Paul Chemetov avant de rejoindre, de1979 à 1984, l’agence de Renée Gailhoustet.

Elle a pu ouvrir une agence en 1986 et a dû la fermer en 2000. Au cours de ces quinze années, elle a mené un travail rigoureux de recherche de solutions innovantes pour des équipements (collèges et lycées) et des ensembles de logements, notamment en banlieue nord-est de Paris, sur les terrains d’action qui étaient déjà ceux de l’AUA. Malgré la brièveté de son exercice libéral, son approche n’est pas homogène : elle montre très bien dans l’interview comment son architecture prend de plus en plus la mesure du patrimoine – tout récent et modeste qu’il soit – sur lequel elle s’appuie. La fermeture de l’agence démontre la fragilité d’une pratique individuelle qu’un concours perdu, un projet lauréat non exécuté, peut mener à la faillite.
En 2003, elle rejoint l’équipe de l’Atelier Parisien de l’Urbanisme (APUR).

C’est peut-être ce parcours haché qui permet à Veneta Avramova-Charlandjieva d’avoir un point de vue singulièrement distancié sur ses réalisations, qu’elle sait analyser dans leur durée et leur usage concret.

Accéder à l'exposition

Portrait de Veneta Avramova-Charlandjieva. Cliché anonyme. 1990

Portrait de Veneta Avramova-Charlandjieva. Cliché anonyme. 1990

Concours pour l'aménagement de l'îlot des Coutures, Bagnolet, 1986

Concours pour l'aménagement de l'îlot des Coutures, Bagnolet, 1986, Veneta Avramova-Charlandjieva

Collège Christine-de-Pisan, Aulnay-sous-Bois, 1992-1994

Collège Christine-de-Pisan, Aulnay-sous-Bois, 1992-1994, Veneta Avramova-Charlandjieva

Crédits

Exposition virtuelle produite et présentée par le Centre d’archives d’architecture du XXe siècle la Cité de l'architecture & du patrimoine.

Guy Amsellem, président de la Cité de l'architecture & du patrimoine
Corinne Bélier, directrice du musée des Monuments français
David Peyceré, responsable du Centre d’archives d’architecture du XXe siècle

Commissariat
Veneta Avramova-Charlandjieva, architecte
Alexandre Ragois, chargé de recherches et responsable multimédia

Conception, réalisation et graphisme
Alexandre Ragois, chargé de recherches et responsable multimédia

Interview mené en février-mars 2009 par Dominique Lefrançois, géographe et sociologue

Mise en ligne depuis janvier 2013