autoportrait contemporain de l'architecte Christophe Lapergue
Exposition
Projet collectif, festif, corrosif, émulsif, narratif

L’architecte, autoportraits contemporains

du 21 avril au 4 septembre 2017
Rue Haute
Et si nous proposions aux visiteurs de l'exposition "L’Architecte. Portraits et clichés", un portrait in vivo des architectes contemporains ?

Au vu de l’évolution rapide et protéiforme du métier d’architecte aujourd’hui, en France et dans le monde, le meilleur portrait sera un portrait collectif, exécuté par les architectes eux-mêmes.

Adressez-nous des portraits ou des selfies, pris avec votre smartphone ou votre tablette, qui racontent aux visiteurs la vie d’un architecte aujourd’hui : son travail, ses aspirations, ses luttes, ses bonheurs, ses recherches.

Les autoportraits sont projetés sur grands écrans dans la Rue Haute, à l’entrée de l’exposition « L’architecte. Portraits et Clichés ». Ils parleront au public par leur clarté, leur humour, leur concision ou au contraire leur imagination, leur vérité, leur alerte…

Participer


Aux siècles derniers, l’Architecte prenait la pose. L’exposition « L’Architecte. Portraits et clichés » propose au public une collection séduisante de figures d’architectes, du Haut-Empire à la fin XXe siècle. Elles représentent l’histoire d’un métier qui n’évolue pas qu’au rythme des progrès de l’art, comme en témoignerait une galerie de portraits de grands médecins ou de musiciens, mais selon ses propres mues. Maître-artisan, stéréotomiste, utopiste, « maçon qui parlerait le latin », penseur social, artiste, bâtisseur de villes, l’architecte a occupé des positions bien différentes et cette évolution se poursuit. Sur l’échiquier social, il ne se déplace pas en ligne droite mais comme le Fou ou le Cavalier. L’exposition s’achève avec un beau portrait posé de Claude Vasconi…

Informations pratiques

Rue haute
45 avenue du Président Wilson
Paris 16e 
Métro Trocadéro / Iéna

Ouvert du mercredi au dimanche
de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h

Entré libre

Tags